Recevez le guide sur Ser et Estar

Pour tout savoir sur SER et ESTAR en espagnol !

Construire des phrases en espagnol

Maintenant que la prononciation des mots en espagnol n’a plus de secrets pour vous et que vous savez distinguer le masculin du féminin, vous allez naturellement vous intéresser à ce qui constitue la clef de la phrase en espagnol: le verbe. Cependant, la conjugaison espagnole ne fonctionnant pas exactement comme la conjugaison française, voici un petit point sur les différences et ressemblances entre les deux systèmes!

Différence N°1

C’est LA différence essentielle à retenir: en espagnol, il n’y a pas de pronom-sujet avant le verbe. On reconnaît la personne utilisée grâce à la seule terminaison du verbe.

Allons voir ça d’un peu plus près, histoire de bien comprendre. 

En français, nous disons je mange, tu bois ou encore il lit.

A part pour l’impératif, qui est le mode qui donne les ordres, le pronom-sujet (ici, je, tu et il) est essentiel s’il n’y a pas d’autres marques de sujet pour que la phrase soit complète.

[Rappel: une phrase complète en français se compose au minimum d’un sujet et d’un verbe conjugué. Le sujet peut être un nom commun (le livre, le chat, l’abeille…), un nom propre (Laura, Francisco, Fernando…) ou un pronom-sujet (je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles)]

Ce n’est pas le cas en espagnol. Les Hispaniques se contentent de dire como (je mange), bebes (tu bois), lee (il lit) et ce, quel que soit le mode utilisé (indicatif, subjonctif, conditionnel, impératif).

En fait, la terminaison du verbe suffit à indiquer à quelle personne celui-ci est conjugué! Plutôt pratique, non? 

Attention, ceci dit: ce n’est pas parce que les Espagnols n’utilisent pas de pronoms-sujets que ceux-ci  n’existent pas, bien au contraire! 

Les pronoms-sujet existent en espagnol mais ils ne sont utilisés que lorsque la personne qui parle ou écrit veut insister sur le sujet. 

Traduction en exemple: Yo, bebo donne en français Moi, je boisOn trouvera donc deux mots en espagnol mais trois en français et c’est normal!

Pour que tout soit bien clair, voici un tableau qui reprend tout ce que je viens d’expliquer sous forme d’exemples.

 

EXEMPLES TEXTE FRANÇAIS TRADUCTION ESPAGNOLE
A1 Le chat boit du lait. El gato bebe la leche.
A2 Il boit du lait. Bebe la leche.
A3 Lui, il boit du lait. Él, bebe la leche.  
B1 Laura et Jean vivent dans le même quartier. Laura y Juan viven en el mismo barrio.
B2 Ils vivent dans le même quartier. Viven en el mismo barrio.
B3 Eux, ils vivent dans le même quartier. Ellos, viven en el mismo barrio. 

 

En résumé: 

-si le sujet est un nom, pas de problème: la traduction se fait mot pour mot (Le chat = El gato).

-si le sujet est pronom-sujet, deux cas de figures apparaissent:

→ Le pronom-sujet est seul: il y aura deux mots en français mais un seul en espagnol (Il boit = Bebe)

→ Le pronom-sujet n’est pas seul, il y a insistance sur le sujet: on trouvera trois mots en français et deux en espagnol (Lui, il boit = Él, bebe). 

Voilà pour la première différence avec le français! Elle n’est pas difficile à comprendre, il faut juste s’y habituer . 

Différence N°2

Il y a un seul auxiliaire en espagnol: haber.

[Rappel: un auxiliaire en conjugaison, c’est un verbe qui aide à construire les temps composés comme le passé composé justement ou encore le plus-que-parfait.]

Les auxiliaires en français, c’est souvent compliqué: une fois c’est être, une fois c’est avoir, tout dépend du verbe qui suit, bref, un vrai casse-tête! Et en plus, on utilise aussi être et avoir comme verbes simples…  

Si on clarifie un peu les cas d’utilisation des verbes être et avoir en français, voilà ce que l’on obtient:

-Utilisation simple: Je suis française (verbe être),  J’ai un chat. (verbe avoir)

-Utilisation en tant qu’auxiliaire de conjugaison: 

            Je suis allée au marché → dans cette phrase, j’utilise le passé composé qui se compose (comme son nom l’indique) du verbe être utilisé comme auxiliaire et du participe passé du verbe aller: je suis allée.

          J’ai commencé le travail. → là, le verbe avoir est utilisé en tant qu’auxiliaire pour construire le passé composé. Il est associé au participe passé du verbe commencer, ce qui donne j’ai commencé.

En espagnol, c’est beaucoup plus simple: il n’y a qu’un seul auxiliaire pour construire les temps composés. Cet auxiliaire est haber, qui signifie à la fois être et avoir. Sa conjugaison est irrégulière mais ça, c’est un autre problème! 

Différence N°3

Il y a deux verbes être en espagnol: ser et estar. C’est une différence essentielle avec le français.

Je reviendrai dans une leçon spécifique sur ces deux verbes et les cas où on doit les utiliser mais en attendant, pour résumer, il faut savoir que:

1) ser est utilisé majoritairement pour décrire et définir quelque chose ou quelqu’un.

Ex: Soy Francés, Je suis Français

Ex: Es de Nueva York,  Elle est de New York

2) on utilisera principalement estar pour se situer dans l’espace et  pour décrire un état momentané. 

Ex: Estoy a la estación, Je suis à la gare.

Ex: Estoy enfermo, Je suis malade. 

3) Ser et estar ont tous deux une conjugaison irrégulière à tous les temps ou presque!

Ceci étant posé, rassurez-vous: il y a aussi beaucoup de points communs entre les deux conjugaisons!

Ressemblance N°1

Comme en français, il y a trois groupe de verbes en espagnol: 

-les verbes qui se terminent en AR, comme hablar qui signifie parler;

-les verbes qui se terminent en ER tels que comer qui veut dire manger;

-les verbes qui se terminent en IR comme vivir qui signifie vivre

Vous retrouverez la conjugaison de ces verbes réguliers dans les différentes leçons sur le présent, le futur et le passé. 

Ressemblance N°2

On retrouve également un certain nombre de verbes irréguliers en espagnol, et ces verbes sont souvent parmi les plus utiles, comme en français!

Vous avez par exemple les deux verbes être dont nous avons parlé plus haut, ser et estar: ils sont quasi-totalement irréguliers à tous les temps! 

Vous retrouverez aussi dans les verbes irréguliers decir (dire), hacer (faire), tener (avoir, posséder), venir (venir) ou encore ir (aller) mais bon, tout ceci fera l’objet d’une autre leçon!

Maintenant que vous avez ces explications en tête, vous pouvez vous lancer à la conquête de la conjugaison espagnole! 

6 réflexions sur “Construire des phrases en espagnol”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez le guide sur SER et ESTAR

en espagnol !

Un fichier .pdf à conserver et/ou imprimer