L’histoire de l’Espagne 2 – L’Hispanie wisigothe

top 100 des verbes espagnols

Le TOP 100 des verbes espagnols les plus utilisés

Cadeau du mois

top 100 des verbes espagnols

Le TOP 100 des verbes espagnols

les plus utilisés

Cadeau du mois

Après avoir étudié la Préhistoire et l’Antiquité espagnoles, allons faire un tour dans l’Hispanie wisigothique, soit la période correspondant à peu près au haut Moyen-Age français. 

L’Hispanie Wisigothe (à partir du Vème siècle après Jésus-Christ, entre 400 et 500). 

L’invasion wisigothe de l’Hispanie commence en 406, quatre ans avant la prise et le sac de Rome par les Wisigoths d’Alaric Ier, événement qui marque la fin de l’Empire Romain d’Occident. Cette invasion est une extension de celle menée plus au nord, de l’autre côté des Pyrénées où les Wisigoths se heurtent aux Francs. 

Mais attendez, j’en vois quelques-uns parmi vous qui sont perdus… Suis-je bête! J’ai oublié de vous expliquer ce que sont les Wisigoths. Réparons ce tort tout de suite!

C’est quoi les Wisigoths? 

Les Wisigoths sont une des deux branches principales des Goths, un peuple germanique qui s’est installé autour de la Mer Noire aux alentours de 180. On les connaît aussi sous le nom de Tervinges, “le peuple de la forêt”. 

Vers 270, une partie de ces Goths quitte les rives de la Mer Noire pour s’aventurer à l’ouest: ils sont alors nommés les Wisigoths, ce qui signifie “Goths de l’ouest”. Ces Wisigoths se fixent dans un premier temps dans la province romaine de Dacie, qui correspond à l’actuelle Roumanie, avant de partir encore plus à l’ouest vers 376, s’installant en Aquitaine et en Hispanie. 

Devant les difficultés qu’ils rencontrent à battre ce peuple germanique, les Romains préfèrent en faire des fédérés, c’est-à-dire qu’ils concluent un traité d’alliance avec eux. Ce traité concède en réalité le fait que Rome n’a plus les moyens militaires de gérer des provinces aussi éloignées et qu’elle les abandonnent à ceux qui s’y sont installés.  

Les Wisigoths fondent ainsi le royaume de Toulouse au début du Vème siècle qui comporte une grande partie de la péninsule ibérique (sans la façade atlantique) et la moitié du territoire français, au sud d’une diagonale allant de Nantes à Monaco et passant par Tours, Bourges, Clermont-Ferrand et Avignon. Un siècle plus tard, ils sont repoussés par les Francs de Clovis et fondent alors le royaume de Tolède, recentré sur l’Hispanie. Ce royaume disparaît à son tour en 711 avec la conquête musulmane de la péninsule. 

Voilà pour les Wisigoths! Et juste pour information, les Ostrogoths constituent l’autre branche des Goths. Ce sont les Goths qui sont partis à l’est ou du moins qui sont allés moins à l’ouest que les Wisigoths: ils se sont installés en Italie. 

 

Revenons à nos moutons: les Wisigoths en Hispanie

Le peuple wisigoth, peu nombreux, s’établit principalement au nord de la péninsule, entre le Tage et l’Ebre. Il s’agit en effet des terres hispaniques les moins peuplées et surtout les moins romanisées de la péninsule, comme nous l’avons mentionné dans l’article sur l’Antiquité. Le climat de ces régions montagnardes était aussi plus familier aux Wisigoths que celui de la Bétique ou de la Lusitanie, qui correspondent à l’Andalousie et au Portugal actuels et où les élites urbaines profondément romanisées leur tenaient tête. 

La domination wisigothe en Hispanie repose sur un principe simple: cantonner des troupes dans les principales cités d’Hispanie et mener régulièrement quelques raids militaires pour affirmer leur supériorité aux autochtones, notamment les Suèves qui possèdent un petit royaume dans le nord ouest  de la péninsule. 

C’est en 476 que l’annexion de la quasi-totalité de l’Hispanie est achevée sous la direction du roi goth Euric. Seuls manquent au tableau les territoires des Vascons, des Astures et des Cantabres, les dernières populations qui avaient résisté à  Rome et que Rome n’a jamais totalement dominées, de même que le royaume des Suèves mentionné plus haut.

Le fils et successeur d’Euric, Alaric II, s’attaque à la colonisation du nord du royaume mais il est tué en 507 au cours de la bataille de Vouillé, dans la Vienne actuelle, remportée par le roi franc Clovis. Les Wisigoths perdent alors une grande partie de leurs territoires français et sont contraints de déplacer la capitale de leur royaume de Toulouse à Tolède, près de Madrid. C’est la naissance du royaume de Tolède.

C’est sous le règne de Léovigild de 569 à 586 que s’accomplit l’unification territoriale et politique de l’Hispanie, c’est-à-dire à ce moment-là le Languedoc, l’Espagne et le Portugal actuels. Léovigild associe ses deux fils au pouvoir afin d’assurer la continuité du royaume nouvellement formé.

 

Le problème religieux: arianisme vs christianisme. 

Les Wisigoths se heurtent à un problème majeur en Hispanie: la religion. En effet, ils professent l’arianisme quand le reste de la population hispanique a été convertie au christianisme depuis plusieurs générations

Sans entrer dans des détails théologiques assez obscurs et complexes, sachez que l’arianisme est un courant qui date des débuts du christianisme et doit son nom à Arius, un théologien alexandrin. L’arianisme se détache du christianisme traditionnel car il ne considère pas Jésus-Christ comme le fils de Dieu au sens biologique du terme. Pour les adeptes de l’arianisme, Jésus Christ est une créature distincte directement créée par Dieu et qui est devenue son fils au sens spirituel lors de son baptême. En clair, chrétiens et ariens sont en désaccord sur la signification à donner à la formule “Fils de Dieu”.

Très populaire et ancré chez les peuples germaniques christianisés, l’arianisme a très vite été considéré comme une hérésie par les adeptes de l’Eglise trinitaire, majoritaires dans l’Empire romain. Or, Léovigild persécute systématiquement les trinitaires de son royaume, c’est-à-dire ceux qui ont adopté le dogme du Père, du Fils et du Saint Esprit défini lors du concile de Nicée en 325, au point d’exécuter en 585 son propre fils aîné, Herménégild, après que celui-ci se fut converti et eut engagé une guerre contre son père avec l’appui des royaumes suève, byzantin et franc. L’année 585 marque aussi la fin du royaume suève qui tombe définitivement aux mains des Wisigoths après la bataille de Braga. 

La solution vient de Récarède Ier (586-601) qui succède à son père Léovigild et se convertit lui aussi au christianisme nicéen. La cérémonie a lieu en 587 et est rendue officielle en 589 lors du Concile de Tolède. Récarède poursuit ainsi l’unification de l’Hispanie au nom et sous l’égide de l’Eglise romaine. Le problème est que cette adhésion est bientôt suivie de mesures discriminatoires contre les Juifs et les non-convertis. En 615, le roi Sisebut ordonne le baptême de tous les Juifs sous peine de mort et oblige les non-convertis à quitter le royaume. Plus tard, en 694, tous les Juifs du royaume sont réduits en esclavage. Pendant un siècle, l’Hispanie wisigothe est ainsi marquée par des troubles religieux.  

 

La fin de l’Hispanie wisigothe

La fin de l’Hispanie Wisigothe est assez brutale et résulte de plusieurs phénomènes concomitants qui s’étalent de 672 à 711: des soulèvements dans différents territoires contrôlés par les Wisigoths en et hors Hispanie (les Vascons et la province de Septimanie en 673), des épidémies de peste, des rébellions et des luttes de clans wisigoths pour accéder au trône. Le coup de grâce vient des musulmans qui débarquent en Hispanie en 711 du côté de Gibraltar, à l’appel d’un des clans évincé  du pouvoir. Rodéric, le dernier roi wisigoth, vient les affronter mais disparaît. 

L’Hispanie wisigothe laisse ainsi la place à Al-Ándalus. La suite au prochain épisode…

 

top 100 des verbes espagnols

Le TOP 100 des verbes espagnols les plus utilisés

Cadeau du mois

top 100 des verbes espagnols

Le TOP 100 des verbes espagnols

les plus utilisés

Cadeau du mois

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SER et ESTAR

en espagnol

Recevez le guide

SER et ESTAR

en espagnol

Recevez le guide

Top 100 verbes espagnol les plus utilisés

Document à télécharger

Top 100 verbes espagnol les plus utilisés

Document