L’histoire de l’Espagne 3 – Al Andalus ou l’Espagne musulmane, introduction

top 100 des verbes espagnols

Le TOP 100 des verbes espagnols les plus utilisés

Cadeau du mois

top 100 des verbes espagnols

Le TOP 100 des verbes espagnols

les plus utilisés

Cadeau du mois

Si l’Histoire de l’Espagne est relativement facile à décrire à l’époque romaine puis à partir de 1492 et des Rois Catholiques, ce n’est pas forcément le cas des quelques 700 ans de domination musulmane qui se situent entre ces deux périodes. Entre les changements de dynasties, les révoltes et la Reconquista qui se met en place au moment où la conquête musulmane de l’Hispanie s’achève, quelques éclaircissements s’imposent sur al-Andalus

Qu’est-ce que al-Ándalus exactement? 

Al-Ándalus désigne à la fois un espace et une période de l’histoire espagnole.

En tant que période historique, al-Ándalus couvre près de 800 ans d’histoire espagnole, de 711 à 1492. La première date correspond au début de la conquête (imprévue) de l’Hispanie par les musulmans, la dernière à la chute de l’ultime royaume musulman d’Espagne, celui de Grenade, qui se rend devant les forces déployées par les Rois Catholiques Ferdinand d’Aragon et Isabelle de Castille, ces derniers achevant la Reconquista, c’est-à-dire la reconquête de l’Espagne par les chrétiens. 

En temps qu’espace, al-Ándalus désigne l’ensemble des terres de la péninsule ibérique et de la Septimanie qui sont sous domination musulmane de 711 à 1492. La Septimanie, qui correspond à peu près au Languedoc-Roussillon actuel, ne reste pas longtemps dans cet espace: elle est reconquise par les Francs en 759.

On pourrait croire que l’Andalousie, province qui tient son nom de al-Ándalus, a été le coeur de ce territoire: il n’en est rien. Pendant très longtemps, l’Andalousie n’a été qu’une petite partie de al-Ándalus. Ce n’est que vers la fin de la Reconquista qu’elle est devenue le centre névralgique du territoire musulman lequel a fini par se réduire… à la seule Andalousie!

 

D’où vient le nom al-Ándalus? 

Le nom même de al-Ándalus a longtemps fait débat et plusieurs hypothèses ont été avancées pour l’expliquer.

La plus récente a été formulée en 1989 par l’historien et islamologue allemand Heinz Halm qui a démontré que “al-Ándalus” était un mot issu à la fois d’une déformation phonétique et d’une arabisation de l’expression gothique “landa-hlauts” qui désigne le royaume wisigothique d’Espagne

Selon lui, “landa-hlauts” se serait successivement transformé en “landa-lauts” puis “landa-luts” et enfin “landa-lus”. Arabisé, “landa-lus” est devenu “al-Ándalus”. C’est à l’heure actuelle l’hypothèse retenue et à laquelle adhèrent tous les spécialistes des cultures orientale et islamique. 

Parmi les hypothèses plus anciennes, on peut relever celle de l’historien arabe Ibn Khallikan (1211-1282) pour qui Andalus serait le nom du premier habitant à s’être installé dans la région après le déluge de Noé. Cet Andalus serait le petit-fils de Noé.

A partir du XVIIIème siècle, les explications linguistiques sont privilégiées. L’orientaliste libanais Michel Casiri  pensait ainsi que “al-Ándalus” dérivait du mot arabe “Handalusia” qui signifie “la région du soir, de l’Occident” en arabe, tandis que le géographe français Jean-Baptiste Bourguignon d’Anville soutenait que le nom “al-Ándalus” venait des Vandales qui avaient occupé le sud de l’Espagne entre 407 et 429 et qui auraient alors surnommé la région “Vandalusia”. Cette dernière explication a longtemps été utilisée jusqu’à celle de Heinz Halm. 

Enfin, comme nous l’avions évoqué dans la partie consacrée à l’histoire de l’Antiquité espagnolecertains historiens ont cherché à placer la fameuse Atlantide en territoire hispanique. Trois ans avant la démonstration de Heinz Halm, l’historien espagnol Joaquín Vallvé Bermejo émettait l’hypothèse que le mot “Andalus” signifiait Atlantide en arabe ancien. Le problème est que sa supposition ne repose sur rien de concret, tant sur le plan historique que sur le plan linguistique. Le rapprochement avec l’arabe moderne tend même à contredire son hypothèse. En effet, il existe le mot “aţlānţis” pour désigner l’Atlantide en arabe moderne: pourquoi alors n’y aurait-il pas le même terme en arabe ancien? 

 

Une période méconnue mais fascinante

Al-Ándalus est une période particulièrement complexe et mal connue de l’histoire espagnole, au moins pour ses débuts. En effet, les sources les plus récentes du côté arabe datent des IXème et Xème siècles, soit 100 à 200 ans après la conquête de l’Hispanie. On peut donc raisonnablement  supposer qu’il y a eu enjolivement du récit de la conquête par les musulmans, sans compter qu’il n’existe pas de sources écrites côté espagnol pour la même époque.

La source principale pour dresser le récit de cette conquête est le texte de l’historien andalou Ibn  alQūṭiyya dont le nom signifie “fils de la Gothe”. Il serait en effet le descendant du dernier roi goth d’Espagne Wittiza par sa petite-fille Sara, laquelle aurait épousé un client arabe du calife Hisham. D’après la biographie d’Ibn al-Qūṭiyya rédigée par un de ses étudiants, il aurait écrit son Histoire de la Conquête de al-Ándalus (Ta’rikh iftitah al-Andalus en arabe) en se fondant sur ses souvenirs, sans s’appuyer sur des sources originales et sans chercher à vérifier les faits. Son récit est donc sujet à caution.

C’est grâce à lui que l’on découvre l’importance des traités passés entre les conquérants musulmans et l’aristocratie wisigothe espagnole, traités qui permettent à cette dernière de conserver ses possessions. Il minimise ainsi le rôle de l’action militaire menée par les musulmans, démontrant que le contrôle de la péninsule s’est davantage effectué par l’intermédiaire de ces traités. De même, il affirme que les califes de Cordoue n’ont jamais réservé l’impôt prélevé sur leur territoire pour le calife de Damas, ce qu’ils auraient normalement dû faire, confirmant par là l’indépendance de la péninsule ibérique vis-à-vis du pouvoir musulman central. 

Une autre source importante pour l’histoire de la conquête de l’Hispanie sont les Akhbâr Majmû‘a, une courte chronique anonyme qui raconte l’histoire de l’Occident musulman depuis la conquête d’al‐Ándalus par les musulmans en 711 jusqu’au règne du calife ‘Abd al‐Rahmân III, entre 889 et 961. La date de cette chronique est plus qu’incertaine, même si les historiens s’accordent généralement pour la faire remonter au Xème siècle, entre 901 et 1000, soit au mieux 200 ans après les faits. Cette chronique présente l’avantage non négligeable de nuancer le point de vue d’Ibn al-Qūṭiyya. 

Maintenant que vous savez que l’histoire de al-Ándalus est assez incertaine, vous ne vous étonnerez pas si, dans les articles qui vont suivre, je ne peux pas tout expliquer et que certains événements restent obscurs.

 

Les subdivisions temporelles de al-Ándalus

Afin de mieux comprendre l’histoire d’al-Ándalus, on peut la diviser en trois périodes: 

La Conquête musulmane et le califat de Cordoue, entre 711 et 1031; 

-L’époque des taïfas, de 1031 à 1492, qui se subdivise elle-même en plusieurs périodes:

*la première période de taïfas, de 1031 à 1085, c’est-à-dire de l’effondrement du califat de Cordoue à la conquête entière de al-Ándalus par les Almoravides; 

*la deuxième période de taïfas, de 1145 à 1226, soit de l’effondrement de la dynastie almoravide à la conquête de al-Andalus par la dynastie Almohade; 

*la troisième période de taïfas, de 1226 à 1246 donc de l’effondrement de la dynastie almohade à la mise en vassalité du royaume de Grenade par le royaume de Castille. 

-Le royaume de Grenade, créé en 1238 et vaincu en 1492. 

Vous le voyez, certaines dates se chevauchent ou ne correspondent pas, montrant la complexité de cette période historique. De plus, il ne faut pas oublier que la Reconquista menée par les royaumes chrétiens d’Espagne se fait en parallèle de la période al-Ándalus. En effet, elle commence en 718 dans les Asturies et s’achève en 1492 avec la prise de Grenade, le dernier bastion musulman en terre espagnole. Mais ceci est une autre histoire… 

 

top 100 des verbes espagnols

Le TOP 100 des verbes espagnols les plus utilisés

Cadeau du mois

top 100 des verbes espagnols

Le TOP 100 des verbes espagnols

les plus utilisés

Cadeau du mois

Recevez

le TOP 100 des verbes en espagnol

Top 100 verbes espagnol les plus utilisés

Recevez

le TOP 100 des verbes en espagnol

Top 100 verbes espagnol les plus utilisés
Top 100 verbes espagnol les plus utilisés

Document à télécharger

Top 100 verbes espagnol les plus utilisés

Document